Reboisement du Grand Bois

Reboisement de la Forêt du Grand Bois

 

Catégorie
Lieu
Saint-Étienne (42)
Période
Mai 2022

4 000 arbres plantés

C’est par une journée un peu brumeuse mais pleine de promesses que le Fonds de dotation lance sa 1ère action en faveur de la forêt.

Au programme, une opération de reboisement d’une parcelle de la Forêt du Grand Bois, située à 1000 m d’altitude sur le versant nord du massif du Pilat. D’une surface de 2,5 hectares, cette zone était peuplée d’épicéas qui, soumis aux fortes chaleurs estivales de ces dernières années, ont beaucoup dépéri.

Soutenu par botanic®, le projet de reboisement permet, sous la conduite de l’ONF et en partenariat avec la ville de Saint-Étienne, la plantation de 3750 arbres (à hauteur de 80% de résineux et 20% de feuillus). Cette action de plantation participative a débuté le vendredi 6 mai à 9h30, en présence de :

  • Charles Dallara, Maire adjoint de Saint-Étienne, en charge de la forêt,
  • Yves-Marie Gardette, Direction territoriale Auvergne Rhône-Alpes de l’ONF et Alain Thibaudet, Technicien forestier territorial de l’ONF
  • et des 3 directeurs de magasins botanic® de la région : Mathieu Perrin, botanic® Montbrison, Romain Musard, botanic® La Fouillousse et Laurent Perche, botanic® Saint-Genest-Lerpt.

2 classes de l’école primaire Centre Deux de Saint-Étienne ont également été sur place.

Le projet en chiffres

Illustration forêt pour botanic
2,5
hectares reboisés
Illustration arrosoir pour botanic
3750
arbres plantés
Illustration collaborateurs pour botanic
1er
projet pour le Fonds de dotation botanic

À propos de la forêt du Grand Bois

Avec ses 783 hectares, la Forêt du Grand Bois est le plus grand des 5 massifs forestiers (1350 ha au total) appartenant à la ville de Saint-Étienne.

Cette forêt possède une histoire originale et se doit de relever les défis pour l’avenir. En 1860, la ville a acquis 240 hectares de terrain sur le bassin versant du Furan dans le but de capter 800 sources et contribuer à l’alimentation de la ville en eau potable. La gestion de ces terrains est confiée en 1886 aux Eaux et Forêts qui s’appliquent à boiser les terres agricoles et à gérer les peuplements forestiers. Le massif devient rapidement un véritable filtre naturel garant d’une eau de qualité : la Forêt du Grand Bois est née.

Photo du reboisement de la Forêt du Grand Bois
Crédit photo ONF